Santé Alternative

Forum de discussion sur la santé alternative. La médecine n'a pas toujours une solution ... il faut donc se tourner vers d'autres hosizon.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Décembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Sondage

Partagez | 
 

 Le gouvernement du Canada réagit aux rapports révélant la présence de mélamine dans les produits alimentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 296
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Le gouvernement du Canada réagit aux rapports révélant la présence de mélamine dans les produits alimentaires   Mer 26 Nov - 14:45

Le gouvernement du Canada réagit aux rapports révélant la présence de mélamine dans les produits alimentaires
Récemment, plusieurs pays ont fait état d'une éventuelle contamination par la mélamine d'une variété de produits alimentaires, dont des produits qui contiennent du lait et des ingrédients dérivés du lait provenant de la Chine.
La mélamine est une substance chimique de synthèse utilisée pour la fabrication de divers produits industriels, notamment pour la production de résines et de mousses, de produits de nettoyage, d'engrais et de pesticides. Il ne s'agit pas d'une substance d'origine naturelle et il est interdit de l'ajouter aux aliments.
Jusqu'à présent, au Canada, on n'a fait état d'aucun problèmes de santé associée à la consommation de mélamine et aucune préparation pour nourrissons contaminée par la mélamine n'a été découverte au pays. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a entrepris de nombreuses démarches, y compris l'échantillonnage, l'analyse et les rappels de produits, ainsi que la communication d'avis portant sur les produits qui pourraient être contaminés par la mélamine. L'ACIA travaille aussi avec l'Agence des services frontaliers du Canada pour veiller à ce que les restrictions frontalières demeurent en vigueur et qu'elles soient mises à jour au fur et à mesure que de nouveaux renseignements deviendront disponibles. Pour obtenir les renseignements les plus récents à ce propos, visitez le site Web de l'ACIA.
Par mesure de précaution, Santé Canada, l'ACIA et l'Agence de santé publique du Canada travaillent en collaboration avec leurs partenaires provinciaux et territoriaux, avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et avec d'autres organismes de réglementation internationaux pour réagir à cette situation émergente. Nous avons attiré l'attention de la communauté de la santé publique et des professionnels de la santé au Canada sur cette question ainsi que sur la nécessité de faire preuve de vigilance à l'égard d'éventuels problèmes de santé chez les Canadiens.

Évaluation des risques liés à la mélamine présente dans les aliments contenant du lait et des ingrédients dérivés du lait :
Pour déterminer la quantité de mélamine qui peut être consommée sans provoquer d'effets nocifs sur la santé, les scientifiques de Santé Canada ont réexaminé toutes les données disponibles au sujet des effets de l'ingestion de mélamine sur la santé et en ont évalué les risques dans cette perspective.
Les effets pour la santé découlant de l'exposition à la mélamine varient en fonction de la concentration et de la durée de l'exposition. Des recherches scientifiques démontrent que des effets sur la vessie et sur les reins, tels que les calculs rénaux et vésicaux, de même qu'une inflammation chronique des reins, peuvent se manifester dans le cas d'une exposition à des concentrations suffisamment élevées de mélamine. Une exposition limitée ne comporte pas grand risque, mais une exposition importante peut provoquer des calculs rénaux et vésicaux, lesquels peuvent causer une insuffisance rénale aiguë ou chronique et, dans certains cas rares, le décès.
En réexaminant les données scientifiques disponibles au sujet des effets de l'ingestion de mélamine sur la santé, les scientifiques de Santé Canada ont établi une dose de référence toxicologique de 0,35 mg/kg de poids corporel par jour. Cette dose de référence toxicologique au chapitre de la mélamine a été mise au point en ayant recours à une marge de sécurité de cent fois pour tenir compte des incertitudes et pour faire en sorte que tous les groupes d'âges soient protégés. Ceci signifie qu'une personne pourrait ingérer jusqu'à 0,35 mg de mélamine chaque jour pour chaque kilogramme de son poids corporel tout en ayant l'assurance raisonnable qu'elle ne subirait pas d'effets nocifs.
Pour appuyer la mise au point des normes provisoires au chapitre de la mélamine présente dans les produits qui contiennent du lait et des ingrédients dérivés du lait, les scientifiques de Santé Canada ont mené une évaluation rigoureuse des risques pour la santé. Dans le cadre de cette évaluation, on a utilisé la dose de référence toxicologique au chapitre de la mélamine établie par Santé Canada et on a tenu compte des pires des scénarios en ce qui a trait aux concentrations de mélamine présentes dans les aliments. L'évaluation des risques par Santé Canada a permis de conclure que si une préparation en poudre pour nourrissons contenait 1 ppm de mélamine, la consommation de la préparation pour nourrissons entraînerait une ingestion de mélamine de moins de 10 % de la dose de référence toxicologique.
L'évaluation des risques de Santé Canada sera publiée prochainement.
Tout en fondant leur évaluation sur les plus récentes données probantes disponibles, les scientifiques de Santé Canada continueront à étudier les effets de l'ingestion de mélamine sur la santé ainsi que de substances chimiques apparentées sur le plan de la structure telles que l'acide cyanurique, et l'évaluation sera mise à jour en conséquence.
De plus, Santé Canada continuera à travailler en étroite consultation avec un réseau de scientifiques d'autres instances sur le plan international telles que la Food and Drug Administration des É.-U. (FDA des É.-U.), l'Autorité européenne de sécurité des aliments, la Commission européenne, la Food Standards Australia New-Zealand, la New-Zealand Food Safety Authority, la Food Standards Agency du R.-U., l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) et la Commission japonaise pour la salubrité des aliments.

Les normes établies par Santé Canada pour la mélamine
Santé Canada et l'ACIA travaillent de concert pour protéger l'approvisionnement alimentaire au Canada. Santé Canada est responsable de l'établissement de normes et de réglementations, et l'ACIA est responsable de leur application. Sur la base de sa récente évaluation des risques, Santé Canada a établi des normes provisoires afin de distinguer la présence normale de concentrations de fond dans des produits qui contiennent du lait et des ingrédients dérivés du lait de la contamination délibérée par la mélamine.
Puisque l'on fait appel à la mélamine pour divers usages industriels, de faibles concentrations de cette substance sont présentes dans l'environnement et une quantité trace de celle-ci peut être présente dans certaines denrées alimentaires. La présence de telles concentrations négligeables ne présente aucun risque pour la santé. Néanmoins, afin de distinguer la présence de faibles concentrations de fond de mélamine dans les aliments d'une situation d'adultération intentionnelle, Santé Canada a établi les normes provisoires suivantes au chapitre de la présence de mélamine dans les produits qui contiennent du lait et des ingrédients dérivés du lait :

  • Les préparations pour nourrissons et les produits alimentaires qui constituent la seule source nutritive, dont les substituts de repas :

  • Autres produits alimentaires qui contiennent du lait et des ingrédients dérivés du lait :Maximum de 2,5 ppm

Santé Canada adhère toujours à sa politique selon laquelle le taux de contaminants potentiels dans les préparations pour nourrissons devrait être maintenus à la concentration la plus faible qu'il soit raisonnablement possible d'atteindre.
Les normes provisoires de Santé Canada au chapitre de la mélamine présente dans les produits qui contiennent du lait et des ingrédients du lait sont établies pour faire en sorte que tous les groupes d'âges et que tous les segments de la population soient protégés et ces normes ont été mises au point en ayant recours à une démarche cohérente adoptée par d'autres organismes de réglementation en matière alimentaire, soit de l'Europe, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et des États-Unis.
Si de nouvelles données probantes scientifiques devenaient disponibles, l'évaluation des risques de Santé Canada serait réexaminée, de même que les normes provisoires.
Les résultats d'analyse qui excèdent les normes provisoires seront évalués pour déterminer la démarche qu'il convient de mettre en oeuvre. Sur la base de cette évaluation, la démarche entreprise à l'égard du produit pourra varier d'une enquête sur la source de contamination au cours du processus de fabrication au retrait du produit des établissements de vente au détail (lorsqu'il présente un risque négligeable ou aucun risque pour la santé humaine), jusqu'au rappel avec un avis public dans le cas d'un produit qui présente un risque plus élevé.
Si vous ou quelqu'un que vous connaissez avez consommé des produits qui ont fait l'objet d'un rappel par l'ACIA, et que vous éprouvez des malaises, consultez votre médecin.
Le gouvernement du Canada veillera à ce que les Canadiens et les Canadiennes demeurent au fait de la situation durant le cours de son enquête.

Ressources connexes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santealternative.exprimetoi.net
 
Le gouvernement du Canada réagit aux rapports révélant la présence de mélamine dans les produits alimentaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» furet a donner
» Comment lire le Code Barre sur la Nourriture !
» Les Argiles
» L'autocorrection des exercices : comment faire ?
» Le fruit défendu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Santé Alternative :: Santé Alternative :: Saviez-vous que ? ? ?-
Sauter vers: