Santé Alternative

Forum de discussion sur la santé alternative. La médecine n'a pas toujours une solution ... il faut donc se tourner vers d'autres hosizon.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Septembre 2018
DimLunMarMerJeuVenSam
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
CalendrierCalendrier
Sondage

Partagez | 
 

 Les tests de dépistages les plus courants:

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 296
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Les tests de dépistages les plus courants:   Ven 21 Nov - 3:18

Recherche de sang occulte dans les selles (RSOS)
Les vaisseaux sanguins qui se trouvent à la surface des tumeurs propres au cancer colorectal et de certains polypes sont souvent très fragiles et s’endommagent au passage des selles, ce qui provoque des saignements trop infimes pour pouvoir être détectés à l’œil nu. Une recherche de sang occulte dans les selles (RSOS) permet de déceler la présence de sang occulte (caché) dans les selles. Il existe cependant un nouveau test de RSOS, appelé « test immunochimique » et décèle le sang provenant du côlon ou du rectum, alors que la RSOS détecte le sang qui vient de n’importe quelle partie du tube digestif (de la bouche au côlon). En cas de résultat positif à la suite d’un test de RSOS au gaïac ou immunochimique, il faut toujours procéder à un examen interne appelé « coloscopie » pour déterminer la cause du saignement, dont les causes possibles sont nombreuses (ulcère ou hémorroïdes, par exemple).

Lavement baryté à double contraste
La méthode du lavement baryté à double contraste consiste en un examen radiographique qui fournit des images de la totalité du côlon. Maintenant qu’on dispose de nouvelles techniques qui augmentent la sensibilité des tests et que l’accès à la coloscopie s’est amélioré, on utilise moins souvent le lavement baryté à double contraste.

Sigmoïdoscopie à sonde souple
La sigmoïdoscopie à sonde souple est un examen interne de la partie inférieure du côlon (appelée « sigmoïde ») effectué à l’aide d’un tube mince et souple munie à une extrémité d’une lumière et d’une petite caméra qui peut être reliée à un moniteur. On insère le tube par l’anus et on le fait glisser lentement jusqu’au côlon sigmoïde afin d’examiner ce dernier. Si l’on découvre des polypes ou toute autre anomalie, on peut en faire l’ablation complète ou partielle à l’aide d’un instrument qu’on insère dans le tube—une intervention appelée « biopsie ». L’échantillon prélevé est envoyé au laboratoire, qui déterminera s’il y a présence de cellules cancéreuses. Le cas échéant, une coloscopie sera nécessaire pour vérifier si l’on trouve des excroissances dans le reste du côlon.

Coloscopie
La coloscopie est semblable à la sigmoïdoscopie, sauf qu’elle permet d’examiner la totalité du côlon. Si on décèle des polypes ou d’autres anomalies, on peut en prélever un fragment par biopsie et l’envoyer au laboratoire pour savoir s’il y a présence de cellules cancéreuses. Étant donné qu’il s’agit d’un examen plus invasif, on administre généralement un sédatif au patient. La coloscopie est considérée comme la méthode de dépistage la plus efficace pour le cancer, car elle permet un examen plus approfondi du côlon. Il existe également une nouvelle technique moins invasive appelée « coloscopie virtuelle ». Elle fait appel à la tomodensitométrie (une technique de radiographie) assistée par ordinateur pour produire des images de l’intestin. Grâce à un logiciel sophistiqué, des images en trois dimensions de l’intérieur de l’intestin sont produites, et le médecin peut ainsi inspecter toute la longueur du côlon simplement en cliquant sur la souris. Lorsque cet examen révèle quelque chose de suspect, on effectue ensuite une coloscopie conventionnelle afin de procéder à une biopsie.

Biopsie
Cet examen consiste à prélever un fragment de tissu afin qu’il soit examiné au microscope par un pathologiste (médecin spécialisé dans le diagnostic des maladies). C’est la seule façon d’établir un diagnostic définitif au sujet du cancer colorectal. L’analyse du prélèvement biopsique permet également de déterminer à quel stade en est le cancer et, parfois, jusqu’à quel point la paroi du côlon ou du rectum est atteinte.

(source: http://www.colorectal-cancer.ca/fr/depistage/depistage-actuel/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santealternative.exprimetoi.net
 
Les tests de dépistages les plus courants:
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES tests génétiques ....
» double autocorrelation et validité des tests statistiques
» Comparaison multiple: FDR/FWER pour ensemble varié de tests
» Pétition contre COLGATE & PALMOLIVE (tests)
» Faut-il pratiquer des tests génétiques chez les enfants?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Santé Alternative :: Santé Alternative :: Le mal du siècle . . . Le cancer-
Sauter vers: