Santé Alternative

Forum de discussion sur la santé alternative. La médecine n'a pas toujours une solution ... il faut donc se tourner vers d'autres hosizon.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Septembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
Sondage

Partagez | 
 

 Syndrome de Fatigue Chronique - SFC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 296
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Syndrome de Fatigue Chronique - SFC   Mar 25 Nov - 13:23

Syndrome de Fatigue Chronique

(SFC, Grippe des yuppies, Encéphalomyélite myalgique)

Description
Le syndrome de fatigue chronique (SFC) est une affection caractérisée par une fatigue importante qui perdure depuis au moins six mois ou plus et qui ne s'explique pas par un autre trouble médical (p. ex. : hypothyroïdisme). On a pensé autrefois qu'il affectait seulement de jeunes adultes très compétitifs formés dans les hautes écoles, ou des professionnels fortement axés sur leur carrière, On sait maintenant que le SFC touche des personnes de tous âges et de tous milieux.

Le SFC se rencontre de deux à quatre fois plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Il est caractérisé par une fatigue importante et persistante qui n'est pas soulagée par le repos. Les personnes qui souffrent de SFC ressentent une fatigue suffisamment grave pour les empêcher de travailler, de faire de l'exercice ou de profiter de la vie. Le SFC est une affection mal comprise et il n'existe pas de consensus quant à son diagnostic ou à son traitement. Il est aussi connu sous le nom d'encéphalomyélite myalgique.

Causes
Le syndrome de fatigue chronique (SFC) commence tout juste à être accepté à titre d'affection médicale « réelle » : jusqu'à tout récemment, les gens qui souffraient des symptômes du SFC étaient considérés comme des cas psychiatriques, ou on leur disait que la maladie était « dans leur tête ».

Les causes exactes du SFC sont inconnues, mais ce syndrome semble déclenché par un grand nombre de facteurs. Les infections virales, une prédisposition génétique, des toxines environnementales et des réactions immunitaires sont autant de causes possibles de ce trouble. La fatigue persistante a déjà été attribuée à un virus appelé virus Epstein-Barr (virus responsable de la mononucléose), mais ce lien reste non prouvé au plan scientifique et le virus n'est plus considéré comme une cause potentielle.
Les recherches actuelles se focalisent sur des anomalies au niveau de certaines hormones, plus spécifiquement le cortisol, l'hormone du stress, et sur les hormones sexuelles féminines. Personne ne sait exactement en quoi la régulation de ces hormones est affectée par le SFC.

Pour certaines personnes, une chirurgie, une blessure à la tête ou un autre traumatisme peuvent déclencher le SFC. Certains médicaments, notamment les benzodiazépines, les bêta-bloquants, les sédatifs, les antidépresseurs et une consommation excessive d'antibiotiques peuvent provoquer la fatigue.

Selon toute probabilité, il n'y a pas une seule cause pour le SFC, mais plutôt un ensemble de facteurs. Des tensions physiques ou psychologiques semblent aggraver le SFC. Des recherches plus approfondies sont nécessaires afin d'en déterminer les causes et de permettre de mieux comprendre ce trouble déroutant.

Symptômes et Complications
Le symptôme caractéristique du syndrome de fatigue chronique (SFC) est une fatigue extrême qui perdure depuis au moins 6 mois. Les sujets sont constamment épuisés et sentent que leur résistance est toujours à bout. D'autres symptômes sont très courants, notamment les suivants :

  • une fièvre légère
  • des maux de gorge
  • des douleurs au cou et des ganglions lymphatiques enflés
  • une faculté de concentration réduite
  • une faiblesse musculaire et des douleurs articulaires
  • des maux de tête.

Des problèmes de concentration et de mémoire se manifestent souvent. Un sujet peut faire preuve d'une certaine confusion mentale, avoir des troubles de la mémoire à court terme ou être incapable de se concentrer au point que ses activités habituelles sont perturbées. D'autres symptômes, notamment des troubles gastro-intestinaux, de l'insomnie ou une température corporelle anormale, sont également signalés dans bien des cas. Les symptômes peuvent être suffisamment graves pour empêcher les personnes de travailler normalement, entraînant des congés de maladie et des périodes prolongées de repos au lit.

Les symptômes du SFC peuvent durer pendant plusieurs années, toutefois c'est à leur début qu'ils sont le pire. Chez certaines personnes le niveau d'énergie ne revient jamais à ce qu'il était antérieurement. Lors des périodes de stress physique ou psychologique, les symptômes ont tendance à réapparaître.

Diagnostic
Les médecins disposent de deux ensembles de critéres communément acceptés pour diagnostiquer le syndrome de fatigue chronique (SFC). Les deux posent comme première condition que la personne souffre depuis au moins 6 mois d'une fatigue inexpliquée et débilitante, non soulagée par le repos. (On considère qu'une fatigue est inexpliquée si un examen physique complet et des analyses médicales ont exclus d'autres affections susceptibles de causer la fatigue). Les autres critères nécessaires à l'établissement d'un diagnostic de SFC comprennent des changements dans l'état mental, tels qu'une dégradation de la mémoire, des douleurs musculaires et articulaires, des maux de tête et des ganglions lymphatiques sensibles au toucher, un sommeil non régénérateur, et une exacerbation des symptômes après l'exercice.

Traitement et Prévention
Même s'il n'y a pas de traitement recommandé ou avéré jusqu'ici, il importe de soutenir la personne qui présente un syndrome de fatigue chronique (SFC) et de la rassurer en lui expliquant que sa situation devrait s'améliorer avec le temps. Il est difficile de prédire quand et dans quelle mesure une personne souffrant de SFC verra sa condition s'améliorer, car cela varie énormément d'une personne à l'autre. Le médecin proposera généralement un certain nombre de traitements en association en vue d'éliminer les symptômes particuliers, notamment les suivants :

  • interventions médicales et médication
  • traitements alternatifs
  • psychothérapie
  • modification du mode de vie.

Étant donné qu'aucun médicament n'a fait la preuve qu'il pouvait guérir le SFC, les médicaments ne sont utilisés que pour traiter certains des symptômes rencontrés dans le SFC. Pour la dépression, les antidépresseurs ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recaptation de la sérotonine, notamment la paroxétine* ou la sertraline) ou des ATC (antidépresseurs tricycliques, tels que l'amitriptyline et l'imipramine) peuvent être employés. Contre l'anxiété, des anxiolytiques comme le lorazépam peuvent être utilisés. Les somnifères, comme le zopiclone, peuvent être utilisés pour traiter certains troubles du sommeil. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont prescrits contre les maux de tête, la fièvre, et les douleurs en général.

Le SFC peut parfois disparaître de lui-même. Les médicaments doivent donc être mis à l'essai pendant de courtes périodes de temps, puis interrompus, et l'état du patient doit être réévalué avant de poursuivre le traitement médicamenteux.
Certaines personnes font l'essai de traitements alternatifs, notamment des massages, l'acupuncture, des herbes médicinales et des suppléments alimentaires. Les herbes médicinales qui sont réputées efficaces chez les personnes atteintes du SFC comprennent l'astragale, l'huile de graines de bourrache, la bromélie, le consoude, l'échinacée, l'ail, le Ginkgo biloba, le ginseng, l'huile de primevère, la quercétine, le millepertuis et l'extrait de champignons Shiitake.

La valeur de ces médicaments alternatifs (médecines douces) est incertaine. Sauf quelques exceptions, leur efficacité n'a pas été établie pour le traitement des patients souffrant du SFC. Bien des gens estiment que comme il s'agit d'herbes médicinales « naturelles », ces produits sont sans danger. Cela n'est pas toujours vrai : en plus de comporter un composé actif qui peut avoir des propriétés médicinales, les préparations non raffinées de végétaux comprennent également d'autres substances qui peuvent être nuisibles. Le consoude et des doses élevées de ginseng, par exemple, ont des effets nuisibles bien connus. En outre, les herbes médicinales et les suppléments alimentaires peuvent interagir avec d'autres médicaments ou provoquer des effets secondaires. Avant de prendre des remèdes alternatifs, il importe de demander au médecin ou au pharmacien quels sont les produits sans danger qui conviennent à la maladie à traiter.

Une psychothérapie est une autre méthode qui peut être utile pour les personnes présentant un SFC afin de les aider à surmonter les symptômes de ce trouble. Une thérapie comportementale cognitive peut contribuer à soulager la détresse et dissiper les préoccupations du patient au sujet du SFC et de ses effets sur sa vie personnelle, familiale et professionnelle.

Une modification des habitudes de vie peut également être recommandée. Des exercices modérés peuvent contribuer à rétablir en partie l'énergie et l'endurance. Il importe également d'apprendre à bien gérer son niveau d'énergie : par exemple, un surmenage pendant les périodes de bonne santé peut favoriser la réapparition des symptômes. En apprenant à faire face aux tensions physiques et psychologiques, la personne atteinte peut éviter la réapparition des symptômes du SFC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santealternative.exprimetoi.net
 
Syndrome de Fatigue Chronique - SFC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le syndrome de fatigue chronique
» Syndrome de Fatigue Chronique:
» syndrome de fatigue chronique
» Apnée du sommeil,toubles du sommeil et fatigue chronique
» Nouvelles pistes de recherche!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Santé Alternative :: Santé Alternative :: Santé mentale-
Sauter vers: